Je voudrais prendre un enfant dans mes bras.
Cet enfant c’est toi, moi …
Cet enfant que l’on ne voit pas,
Cet enfant malade dont l’avis ne compte pas,
Cet enfant blessé,
Cet enfant humilié,
Cet enfant abusé,
Cet enfant que l’on n’a pas écouté,
Cet enfant, au milieu de frères et de sœurs, isolé,
Cet enfant déposé trop vite en ce matin givré …

Je voudrais prendre un enfant dans mes bras,
Cet enfant c’est toi, moi,
L’entourer de douceur, de soie,
Lui picorer le ventre de baisers plein d’émoi,
L’envelopper avec les larmes de l’amour,
Lui caresser les cheveux jusqu’à la fin du jour.
Et là, posé sur mon sein,
S’allumerait un sourire serein,
S’envoleraient une à une ses peurs,
Dans ses yeux brillerait une nouvelle lueur …

Cet enfant c’est toi, moi,
Accordons nous enfin la douceur, la soie,
Accordons nous l’amour de nous en ce matin,
Pour du meilleur et de beaux lendemains.

Prenez soin de vous ❤️ Kathy B.

Publicités

5 réflexions sur “L’enfant.

  1. Quelle responsabilité de mettre un enfant au monde ! En regardant mon fils donner le bain à son petit dernier tout juste âgé de quinze jours, devant mes yeux se sont déroulées les trente-sept années de sa vie à lui et de la mienne. J’ai revu sa naissance, ses premiers pas, son entrée à l’ecole, ses premiers copains et ses premiers émois. Mon coeur s’est empli de tendresse et d’amour pour ce grand gaillard devenu papa de trois petits garçons et pour ce petit être prénommé Ulysse qui s’apprête à vivre un si
    beau voyage sur cette terre. L’enfant c’est
    un joyau qu’il faut choyer, cajoler, respecter, protéger, aimer avec toute la force de son cœur. Et puis, j’ai eu une petite pensée pour moi, cette mère veilleuse qui a élevé ces trois beaux enfants à leur tour parent et qui m’ont fait devenir la mamie la plus heureuse, fière de mes six petits fils, tous plus adorables les uns que les autres. Mon enfant intérieure, si longtemps blessée, seule, délaissée, retrouve avec eux la joie de vivre, l’innocence, l’insouciance. Les larmes et les rires si longtemps contenus explosent désormais et inondent mon visage. Gratitude infinie à la vie, à mes parents qui m’ont mis au monde et permis d’être aujourd’hui la femme que je suis devenue. Je vous aime mes petits trésors, prenez soin de vous et de ceux que vous aimez.

    Aimé par 1 personne

    1. Je sais combien tu es fière de tes enfants et petits enfants ! Et j’aimerai que tu penses un peu plus à toi, que tu cajoles cet enfant intérieur par toi-même, pour toi-même … Peux tu faire cela ma belle amie ? Je t’embrasse fort.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s