Je suis sur ce chemin, trop seule,
C’est là que je dois être, seule,
Pour calmer cette rage indicible,
Apprendre la patience, impassible.

Alors je vais me poser là, sur le bord du chemin,
Que la vie reprenne, m’apporte des lendemains,
Des lendemains qui dansent, des lendemains qui chantent,
Des lendemains qui bousculent et d’autres qui enchantent.

Oui je vais me poser là, sur le bord du chemin,
Et tu viendras m’y retrouver, me prendre par la main,
J’attendrais des jours et des lunes rondes et pleines,
Attendre pour que tu sois mien et pour que je sois tienne.

Oui je vais me poser là, et attendre tes bras,
Sur le bord du chemin, attendre cet instant là,
Parce que tu vas venir et me serrer si fort,
Que je n’aurai plus peur des mauvais coups du sort.

****     IMG_2353

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Sur le bord du chemin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s