Je suis Tite, toute petite, petite fée,
Que se passe t’il, es-tu fâché, lassé ?

Il était un peu perdu,
Plus rien, il ne savait plus,
Et il avait un peu trop bu,
Oui, il était un peu perdu.

Méritait-il d’être aimé,
Méritait-elle d’être aimée,
Il avait déjà été trop blessé,
Il avait peur de trop aimer !

Mais je suis là, ta Tite, petite fée,
Qu’as-tu à perdre, il faut risquer, oser,
Tu peux te contenter d’une vie bien rangée,
Ou bien aimer en grand, le temps va s’arrêter.

Regarde la, vois elle n’attend que toi,
Oui toi, avec tes défauts et tes émois,
Toi, ta douceur et ton cœur de géant,
Elle tremble de ne pouvoir ouvrir le sien béant.

Tu la trouves plutôt belle, et puis assez jolie,
Plonge au fond de ses yeux, vois l’amour infini,
Qui transperce son cœur en myriades d’étoiles,
Vas, dis lui que tu l’aimes et lâche la grand voile.
****
DSC_0425

Publicités

2 réflexions sur “Peur d’aimer.

  1. Tu as écris ce poème dernièrement ?
    En amour comme dans beaucoup d’autres domaines il faut OSER et ne pas attendre que toutes les bonnes circonstances soient rassemblées. La vie n’attend, l’amour non plus! Merci Kathy

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s