Mon doux, mon tendre, mon frère aimé,
Tu es parti sans me le dire, tu m’as laissée,
Je ne suis que larmes salées, hébétée, dévastée,
Comment me relever sans toi, juste accepter ?

Mon doux, mon tendre, mon frère aimé,
Tant de secrets, de joies, de peines, partagés,
Et puis aussi l’amour, la peur, tant de douleur,
Je t’offrai mon cœur, ma force et ma douceur.

Mon doux, mon tendre, mon frère aimé,
Tu étais un grand sage dans ce monde délabré,
Toi qui as tant souffert, ne pensait qu’à donner,
Ta parole de juste a toujours su tout pardonner.

Mon doux, mon tendre, mon frère aimé,
Oui je vais accueillir, me calmer, me relever,
Laisse moi un peu, juste un peu te pleurer,
Ca fait si mal, tant de chagrin m’a fait tomber.

Mon doux, mon tendre, mon frère aimé,
Je te laisse partir, enfin, je te laisse voler,
Lâche ce corps meurtri, abîmé, cabossé,
Va mon ange, en moi toujours ta lumière va briller.
***
img_1078

Publicités

8 réflexions sur “Mon frère aimé.

  1. Je me souviens qu’il y a un an à peu près à la même période, tu l’avais trouvé casi inconscient et fait transporter à l’hôpital. Cette fois ci, La mort l’a fauché si brutalement que lui même n’a sans doute pas vu la voir venir. Je serai en pensées et reliée de coeur à coeur avec toi demain matin et tous les autres jours. Je t’envoie un wagon de courage, de baisers tendres et doux et te serre très très fort dans mes bras. À très vite ma Kathy. ❤️

    Aimé par 1 personne

  2. Quel bel hommage à ton frère. Tu sais que je suis avec toi dans cette épreuve. Et ce poème, cet hommage fera parti de ton second recueil. Je te serre fort contre mon cœur ma belle. Je t’aime fort

    Aimé par 1 personne

  3. Oh ma Kathy, comme j’ai mal pour toi … tes mots ce matin tombent comme un couperet ! Ton petit frère, ton doux Luc est parti si vite, te laissant hébétée, sidérée, fracassee. Il n’a pas eu le temps de te dire au revoir mais pour te consoler il sera la chaque soir. Il a pris a jamais la place que tu lui offrais, en ton coeur bien love, il va se réchauffer, toujours il sera la pour toi petite soeur et un à un deja, le sens tu, il recolle les mille morceaux de ton coeur pulvérisé. Sois forte et courageuse, ma belle et douce poétesse, tu vas te relever mais il te faut du temps, je te sais entourée et aimée. Je te serre fort contre mon coeur et t’entourer de mon amour, petite soeur de coeur.

    Aimé par 1 personne

    1. Oh ma Cath, oui, cette fois je n’ai pu le sauver … Et il est là près de moi, il s’attarde encore un peu pour m’aider à calmer mon chagrin ! Doucement je me pose plus sereine, je voudrai plus de temps … Mais je vais repartir dans la tempête, celle des funérailles, des condoléances, je vais le faire pour ma mère, pour lui, porter tout les miens pour les aider à comprendre que sa lumière brillera à tout jamais. Merci ma belle sœur de cœur ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s