L’homme a le besoin de savoir, de connaître,
La femme a le besoin de ressentir et d’être,
Besoins chevillés en leurs corps,
Programmés en leurs âmes , c’est leur sort.

Il a le besoin de voyager, chercher toujours, chercher le sens,
Elle a le besoin de faire le lit, pour unir, réunir et donner la naissance,
Et après sa longue errance, il va enfin, là, se poser,
Et rejoindre celle, qui l’attend, en sa terre sacrée.

Elle a trouvé en elle son centre, son unité,
Ce jour elle se sent pleine, en paix et en sérénité,
Elle est comme la terre, le terreau, là où frémit la vie,
Elle est belle dans sa certitude, calme, elle sourit.

Il a enfin trouvé le sens, plus besoin de chercher,
Ce jour il sait, que le ciel est en lui, et il peut se poser,
La raison et le cœur réconciliés, il est en joie,
Il est beau dans sa vérité, il a trouvé sa foi.

Et des deux êtres là vont ce jour, se croiser ,
Par la résonance, par l’évidence, étonnés,
Par le regard, accrochés, bouleversés,
Ils se reconnaissent, dans un soupir, sans parler.

Et ils vont se respirer, se frôler, à peine se toucher,
Et se tenir par la main, car ces mains là se sont trouvées,
Ils vont s’unir enfin, et ne faire plus qu’Un,
Deux êtres libres, mais Un dans l’amour, juste divin.
****

DSC_0080-1

Publicités

5 réflexions sur “La Femme, l’Homme.

  1. Je trouve ce poème-ci un peu plus élaboré que votre poème « Le sens » que j’avais, il me semble, précédemment commenté. Commentaire que vous avez, en l’occurrence, souverainement snobé au passage !
    Toutefois, j’aurais pu l’apprécier davantage sans ressentir cette impression de « gavage » si vous aviez opté pour des vers moins longs, cela aurait atténué cet aspect rude et rebutant, ce côté fastidieux.
    Quoiqu’il en soit, ce poème est descriptif et très évocateur du pouvoir ardent et fort que génèrent deux personnes unies par les liens de l’amour.
    En toute amitié.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Yannucoj,
      Je voulais vous préciser que je n’ai jamais reçu votre commentaire sur « Le Sens », parce que jamais, vraiment jamais je ne snobe qui que ce soit … Peut-être une erreur de Word Press ?
      J’apprécie que vous ayez pris le temps de me lire, et je note que vous aimeriez plus de concision. La critique doit être, à mon sens, constructive, et mettre en lumière une approche qui ne serait pas abordée. Par contre l’emploi de mots aussi rudes que « gavage, rebutant, fastidieux » était-il utile ?
      Je vais prendre le temps de vous lire également.
      En toute amitié,
      Kathy.

      J'aime

      1. Constatant que bon nombre de mes commentaires n’ont pas été publiés par leurs récipiendaires, j’en déduis que le Comité de Censure de chez WP me rejette de façon arbitraire sur la liste des indésirables.
        Ce qui explique que mon message précédent ne vous soit pas parvenu. Veuillez me pardonner la brutalité de mon jugement, j’en tiendrai compte à l’avenir.
        Mes amitiés

        Aimé par 1 personne

  2. J’adore ce poème lu et écouté, ta voix m’apparaît très claire, calme et sereine.
    Chaque mot est vivant, vibrant, ça semble sortir du plus profond de tes entrailles et de ton coeur et donne encore plus d’authenticité.
    Merci Kathy pour ce partage exaltant, plein de vie et d’espoir. 😘❤️

    Aimé par 1 personne

    1. En effet le calme m’habitait en cette soirée. Je l’ai écris avec le cœur, oui, ce qui ne semble pas plaire à tout le monde (voir commentaire ci-dessus …)
      Merci à toi mon amie de tes mots bienveillants. ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s