En elle court, fourmille, sans cesse un bruit,
Dans les jambes, les bras, le buste, la tête, ça frémit,
Puis tout le corps se tends comme happé par un élastique,
Qui cède … et sursauts, comme autant de chocs électriques !

Cette violence inouïe que son corps subit,
Se reproduit encore et encore, ce sans répit,
Parfois une heure, parfois toute la nuit,
Et ne plus arriver à penser, en son Être meurtrie.

Les heures d’accalmie, elle cherche au plus profond,
Quel est ce monstre qui la ronge, tapi dans les tréfonds,
Elle cherche sans relâche en chaque nerf tétanisé,
Même les savants docteurs ne savent pas, et ont abandonné …

Mais elle va y arriver, faire un pied de nez à la Science,
Elle le sait, l’entrevoit, en son âme et conscience,
Car parfois, elle aperçoit une petite lumière qui brille,
Minuscule, juste en son cœur, mais bien là qui scintille.

Jour après jour, pas après pas, sans se lasser,
Elle continue le combat et pourtant doit lâcher,
Lâcher la douleur, l’appréhension de ce fléau,
Tel est le destin de la femme au corps sans repos.
****
IMG_1022-1

 

Publicités

9 réflexions sur “Le corps sans repos.

  1. Le voyage continue…., J’en avais oublié la « maladie », comme élément intrinsèque acquis par le Temps de Vie…. et source même de cette expression ici et maintenant!
    Le début du texte m’a conduit à visualiser une balle bondissante enfermée…..

    Aimé par 1 personne

      1. C’est encore et toujours un plaisir à ce stade de cheminer dans l’éphéméride de vos archives, en une sorte de « carottage » !!! Non Non! vous en parlez très bien et sachez que c’est utile et thérapeutique, pour votre lectorat. Car tout le monde est porteur de multiples pathologies et « blessures »(je déteste ce mot fourre-tout!). Je l’ai peut-être déjà dit, mais un AVC avec cécité complète à 17 ans m’a conduit à une permanente reconstruction tout au long de ma vie…., Savoir juste que personnellement cela m’aura très certainement à contribuer au fait tangible que je sois parvenu à la réalisation de ma vie, de ma conscience et de mon humanité. Rien de moins et j’ai de quoi dire…, de la maladie, de la Société, de l’Humanité et de moi-même…, donc, vous faites bien, car personnellement le partage m’a mis sur les chemins les plus riches….

        Aimé par 1 personne

      2. Si c’est utile et thérapeutique pour le lecteur alors cela me rassure ! Car effectivement nous portons tous diverses pathologies, pas toujours identifiées hélas … Non, vous ne m’aviez pas parlé de votre parcours, de cette cécité, et je vous remercie de votre confiance.
        En effet, la maladie, quelle qu’elle soit, oblige à une reconstruction, à un regard différent sur la vie et l’humanité, pas toujours confortable d’ailleurs.

        Aimé par 1 personne

      3. Le »Corps sans repos », c’est tout à fait cela. un corps traumatisé et dérangé sans son fonctionnement habituel et ordinaire est un Corps qui nécessite la mobilisation permanente et continue de ressources. Je ne suis pas trop familier de tout ce qui est catalogué « énergétique », je suis même plutôt réfractaire. Mais énergétiquement parlant mon Corps est dans une permanence de compensations multiples et diverses en chaque instant. C’est quelque chose avec quoi j’ai appris à vivre depuis mes 17 ans, depuis la sortie du coma. Cela ne m’a pas empêché de reprendre après mon accident mon rythme de vie et d’état d’esprit de bon vivant et de toxicomane (pratiques sportives, voyages, etc.). J’ai travaillé toute ma vie, et n’ai connu que deux arrêts maladie (un pour une grippe-1 semaine et un pour accident de travail-4 mois. Alors oui, un problème de santé permet de savourer chaque instant qui est…., pour le vivre pleinement et conjugué aux présents…La souffrance…? Ha oui, ben on apprend aussi, et on la vit avec ses dimensions de souffrances à leurs places…

        Aimé par 1 personne

  2. J’ai si mal pour toi à lire tes mots/maux !
    Ne perd pas espoir ma douce amie, tu vas y arriver .., 15 jours ce soir que tu as commencé ce sevrage médicamenteux, je suis sûre que tu vas dompter ce mal qui te tetanise. Je te serre très fort contre mon coeur et j’aimerais tellement pouvoir faire plus pour te soulager 😘❤️

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s