Toute petite elle a été abusée,
C’était trop, sa tête a oublié,
Mais son corps se souvient,
Le corps n’oublie jamais rien !

Elle a avancé comme une automate,
Résignée et bien droite, aristocrate,
Mais elle portait des souliers de plomb,
D’un coup a explosé son décor en carton.

Et elle se débat, pour enfin vivre,
Lâcher ses combats, pour enfin rire,
Mais elle est fatiguée de tant de lourdeur,
Elle ne voulait que l’amour, le bonheur !

Ma belle amie, je voudrais tant t’aider,
Je peux te donner ma tendresse et t’aimer,
Je peux te dire de croire en la magie,
Magie de cet univers qui crée la vie !

Et si tu y crois fort, tu auras ce cadeau,
Laisse couler la noirceur au fil de l’eau,
Je crois que pour toi, va s’arrimer le bonheur,
Sans que tu t’y attendes, il frappera à ton cœur !
****
DSC_0007-2_1-1

Publicités

2 réflexions sur “Les souliers de plomb.

    1. Bien sûr que je te saurai touchée ! Pour moi le plus important n’est pas de se délivrer de tout, aujourd’hui je ne crois cela guère possible, mais bien de lâcher prise, d’accepter, et de croire plus que tout en un meilleur … Je t’embrasse ma belle amie ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s