Nous portons tous des carcans, des armures,
Pour nous protéger de nos profondes blessures,
Nous avons construit de si hauts murs,
Pour ne pas voir la fêlure, la cassure …

Comment détruire les murs de nos prisons,
Murs érigés avec nos peines d’abandon,
Nos peurs de rejet, toutes nos peurs d’enfant,
Murs renforcés par l’éducation, les parents.

Pourtant ces parents, ils ont fait de leur mieux,
Mais ils nous ont transmis leurs peurs par les yeux,
Il faut un jour briser cette lignée, avoir conscience,
Des pierres amassées qui ne sont pas notre réelle essence.

C’est ainsi, il faut sentir en soi les blessures,
Pour démonter et casser nos vieux murs,
Et laisser tomber les carcans, les armures,
Rejoindre, toucher, l’origine de la fêlure.

Alors, ouvre ton esprit, ouvre grand ton cœur,
Et vois en tes entrailles, là où vivent les peurs,
Laisse-toi traverser par elles, revis-les, ressent-les,
Lâche tout, laisse enfin le volcan s’embraser …

Tu vas pleurer sans doute, n’aie pas peur, ça va aller,
Lâche tout, et enfin tu peux inspirer, expirer,
Parce que tout se calme, en toi grandit l’Amour,
Sens-le dedans, dehors et sur le pourtour !

Et une grande paix en toi va s’installer,
La conscience même en est libérée,
Et ce chemin difficile que tu as emprunté,
T’ouvrira les portes de ton âme, de la félicité.
****

dsc_0429

Publicités

2 réflexions sur “Les murs.

  1. Comme ton poème me touche ! Ce matin, je me lève douloureuse, mon haut du dos est comme pris en étau, le moindre mouvement me fait faire une grimace … je le sais, c’est la le siège de mes blessures, mon carcan se craquelle petit à petit, je touche du doigt le coeur de ma souffrance. Comme toi Kathy, je vais accueillir mes douleurs, les masser avec Amour et les envelopper de la chaleur de mon coeur. Bon, il faudra sûrement un passage chez l’ostéopathe !
    Merci Kathy, je suis dans ce processus de lâcher prise, d’introspection, de mise à nu, je ne combats plus mes vieilles peurs mais je les accueille et au lieu de me dire : « Pourquoi ? » Je me dis : « Pour qui ? » et chaque fois c’est mon côté sombre qui m’apparaît et tente de me tirer vers l’arrière !
    Alors grâce à toi et à tes mots si justes et plein d’amour, ce matin, je lève les yeux vers la lumière du jour qui inonde mon coeur d’amour ❤️
    Gratitude infinie à toi ma douce amie. 🙏

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s